Speakeasy (Critique)

Speakeasy

Produit par Peggy DONCK et Fanny FAUVE

Coordination Artistique par Régis TRUCHY

Avec Clara HUET, Ann-Katrin JORNOT, Andrea CATOZZI, Guillaume JUNCAR, Xavier LAVABRE et Vincent MAGGIONI

Musique : Chinese Man

Arrangements musicaux : Supa Jay des Scrach Bandit Crew 

Supervision acrobaties : Thomas FERRAGUTI

Création Lumière : Elsa REVOL

Régie Lumières : Anthony AUBERIX

Scénographie : Claire JOUE PASTRE

Son : Coline MENARD

Costumes : Nadia LEON 

 

De retour du 1er Juin au 1er Septembre 2018

Au Palais des Glaces

 

Borsalinos et costumes rayés, le décor est bien planté, nous sommes dans les années 30.
Après une introduction à l’ambiance « Boîte de Jazz » lors de laquelle on assiste au premier des nombreux « rewind » du spectacle. Rewind qui nous feront dénouement de cette histoire. Et c’est une histoire terriblement bien écrite qui se joue avec des artistes qui jouent des regards de façon parfaite et qui décontenance. Quant aux numéros de cirques, s’ils reprennent les disciplines en vogue comme le mât chinois, la banquine, le main à main, la roue Cyr, le cerceau aérien, elles sont toutes détournées avec originalité et intégrées au décor de bar Speakeasy de façon astucieuse. Il n’y a pas à tortiller, une femme qui passe à travers un cerceau, c’est bien plus sexy qu’un pauvre dauphin ou tigre condamnés à en faire de même. Quand on le fait de son plain gré, c’est onirique !
La mise en scène est adroite et rendue possible grâce au dégourdissement plus qu’admirable des circassiens.
Si l’histoire est muette, on a quand même la pin-up qui chante live avec le glamour autant dans le physique, la gestuelle que dans la voix. Pas de charleston ici, il est question de hip hop savamment travaillé pour illustrer les numéros aussi impressionnants que drôles. Mention spéciale pour un des duels : celui qui oppose les deux femmes derrière le bar.
Tout le spectacle, rempli de rivalités, est chorégraphié au millimètre. Chaque objet ou corps qui tombe semble tomber exactement à l’endroit où il doit. Le public est à la fois extatique et impliqué !
On n’évolue entre Charlot, Kill Bill, The Great Gatsby et même Matrix côté cinéma et The Elephant in the Room ou Cirkopolis côté cirque dans un scénario au final surprenant !

Réjouissez-vous, le spectacle n’était resté qu’une semaine à l’affiche du Cabaret Sauvage et face à l’engouement, il revient. Et à ce propos, producteurs, faites vivre ce show, il le mérite !

Bang ! Bang ! Touché en plein cœur !!!

L’histoire

Attention, grand format !  Les six artistes de la compagnie The Rat Pack investissent le Cabaret Sauvage du 28 février au 9 mars 2018 avec leur nouvelle création :  Speakeasy.

Quand le cirque fait son cinéma, cela s’appelle Speakeasy. Comme dans les films noirs ou muets, de l’action il y en a, de l’ambiance aussi. Avec du jeu, un sens particulier du détournement, des situations acrobates et cocasses qui ne laissent aucun répit au public. Un spectacle haletant aux rebondissements assurés. Ici, le cirque s’invite dans la fiction et fait ses tours dans un espace en huis clos. Roue cyr, cerceau aérien et mât chinois fusionnent avec le décor, lequel inspire le titre même de cette nouvelle création.

Le speakeasy est un type de bar clandestin américain, particulièrement répandu lors de la Prohibition aux États-Unis. Dans ce lieu remis au goût du jour défile toute une galerie de personnages aux traits franchement typés, aux profils aisément identifiables : un chef de la mafia, sa femme, son homme de main, une pin-up, un barman et un gamin de rue. Une véritable collection d’images de cinéma stylisées années 30. Des effets de trucages maquillent avec drôlerie les différentes techniques du cirque à l’œuvre dans la récente compagnie The Rat Pack fondée en 2014.

Avec ses six artistes en scène maniant agrès, acrobaties et autres voltiges peu ordinaires, Speakeasy, donne aux histoires du grand écran ainsi qu’à ses montages un aspect inédit, en détournant le 7e art au profit du cirque. Le mouvement mène la danse, les clins d’oeil fusent et le rythme intense des actions est porté par la création musicale du groupe trip-hop CHINESE MAN.

 

 

SITE OFFICIEL

BILLETTERIE

 

Aurélien.

Reply

Leave a comment.