Coupures (Critique)


Coupures

De : Paul-Eloi FORGET et Samuel VALENSI

Collaboration artistique : Nathalie JUVET

Musique : Lison FAVARD

Lumières : Angélique BOURCET

Scénographie : Julie MAHIEU

Son : Julien LAFOSSE

Vidéo : Florian MOREAU

Régie : Frédéric EVRARD

 

Avec :

June ASSAL, Michel DERVILLE, Lison FAVARD ou Emelyne CHIROL, Paul-Eloi FORGET, Valérie MOINET et Samuel VALENSI

  

Au Théâtre de l’Oeuvre

Jusqu’au 30 avril 2023

 

 

Dans une mise en scène dynamique et diligente, Coupures aborde le thème du dialogue démocratique. Là où la présenation est peu commune, c’est le choix de défendre ce précepte sous un angle théâtral. Grâce à cette originalité, les auteurs entrainent le spectateur dans une fiction où les flashbacks nous font comprendre comment tout a basculé. Notre société est analysée, disséquée de façon intelligente avec ce qu’il faut d’humour pour en faire une satire contemporaine rondement menée. On parle d’écologie, de débat démocratique et politique de façon admirablement romancée. L’analyse est fine et parfaitement illustrée. Tenants et aboutissants se révèlent petit à petit créant une attente dans le public sans pour autant installer un suspens inapproprié pour ce type de spectacle.

Les artistes sur scène enchainent les rôles avec rapidité et offrent des personnages tous convaincants et identifiables grâce à un accent, un accessoire, un vêtement précis mais aussi et surtout grâce à un jeu maitrisé.

Souvent, le quatrième mûr est brisé sans mettre à mal l’auditoire. Le décor fait deux cadres de toiles de lin tendu suffit à rendre vivant, disons même réel dans notre imaginaire inconscient, chaque lieu. On évolue dans un récit prenant grâce à ces cadres presque comme de la toile de jute et à la lumière dans des tons or et ocres qui ne sont pas sans évoquer la terre et l’activité agricole de nos personnages principaux. L’ambiance musicale est amenée singulièrement grâce à un violon joué en live par une comédienne présente sur la scène et parfaitement intégrée à l’action.

Voici une pièce qui va, sans doute, donner lieue à de très belles « coupures » de presse.

L’histoire

Ce soir, dans l’assistance, personne n’y comprend plus rien.

Comment Frédéric, maire écologiste, agriculteur, jeune père de famille, engagé, rêveur, recyclage, circuit-court, pistes cyclables et festival de musique débranchée… bref, comment Frédéric a-t-il pu décider seul, et dans le secret, du déploiement de la dernière génération d’antennes-relais partout dans la commune ?

Coupures est une comédie satirique qui aborde la place que le public occupe, ou plutôt celle qu’il n’occupe pas, dans le débat démocratique.

 

SITE OFFICIEL

BILLETTERIE

 

Aurélien

Reply

Leave a comment.