The Normal Heart (Critique)

The Normal Heart

de : Larry KRAMER

Mise en scène et adaptation : Virginie DE CLAUSADE

Costumes : Colombe LAURIOT-PREVOST assistée d’ Andrea MILLERAND
Scénographie : Olivier PROST
Lumières : Bastien COURTHIEU
Avec : Michaël ABITEBOUL, Joss BERLIOUX, Andy GILLET, Déborah GRALL, Brice MICHELINI, Jules PELISSIER et Dimitri STOROGE

 

Au Théâtre du Rond-point

Jusqu’au 3 octobre 2021

1985, il aura donc fallu 36 ans pour que cette pièce de Larry KRAMER créée à Broadway soit adaptée en français. En tous cas, la patience est récompensée.
L’émotion présente dès les premières secondes monte cresendo. L’histoire est poignante au point qu’on en a le souffle coupé, littéralement ! La pièce avance comme dans une longue agonie. Pas de méprise, cette agonie est un effet, vraisemblement, volontaire, fort à propos et nécessaire. Paradoxalement, on ne voit pas les deux heures défiler.
Le casting quatre étoiles tient un jeu remarquement saisissant. Il nous faut moins d’une minute pour s’attacher un personnage ou le détester.
La lumière nous renvoie aux ambiances des séries américaines des années 80.
Les chiffres sont annoncés pendant les « noirs » entre les scènes comme pour faire écho au fait qu’ils doivent être cachés. Chacun de ses instants est une larme versée que personne ne verra.
Un jour, le théâtre du Rond-Point cessera de nous bousculer. Un jour, nous cesserons de demander à l’être. Mais ce n’est clairement pas pour tout de suite.
Que dire de plus ? Quand c’est bon, il n’y a besoin d’en faire des lignes. Le silence assourdissant qui règne dans l’auditorium avant la standing ovation en témoigne.

 

L’histoire

« Donc, on est tous des grenades dégoupillées. »

New York, 1981, une épidémie sans nom décime la communauté homosexuelle. Face au déni et à l’indifférence, Ned Weeks s’indigne, met sa colère et son mauvais caractère au service d’un activisme sans concession, dénonce l’inaction, provoque des scandales médiatiques. L’écrivain Larry Kramer écrit The Normal Heart, acte militant autobiographique, succès mondial, deux ans avant de fonder Act Up en 1987. Il meurt en 2020. Trente-six ans après sa première représentation, la pièce est créée en France quand la pandémie de Covid-19 remet en question les libertés individuelles et la responsabilité des gouvernants face à la crise. Comédienne, autrice, Virginie de Clausade adapte ce manifeste romancé, portrait d’une lutte enflammée et sans précédent. Il y est question de désir et de sexe, de combat et d’engagement, de peur et d’injustice, et surtout, partout, d’amour.

 

BILLETTERIE 

SITE OFFICIEL

 

Aurélien.

Reply

Leave a comment.