Bonnie and Clyde The Musical (Critique)


Bonnie and Clyde The musical

(English review : Click here)

Paroles : Don BLACK

Musique : Franck WILDHORN

Livret : Ivan MENCHELL

Mise en scène et chorégraphie : Nick WINSTON assisté de Megan LOUCH

Direction Musicale : Katy RICHARDSON

Décors et costumes : Philip WITCOMB

Lumières : Zoe SPURR

Son : Tom MARSHALL

Vidéo : Nina DUNN

 Perruques : Darren Ware

Direction musicale : Nick BARSTOW

Musique additionnelle : Jen GREEN

Accessoiriste : Lizzie FRANCKL

Arrangements musicaux : Rich MORRIS

Casting : Jim ARNOLD CDG

Casting et accompagnement des enfants : Keston & Keston

 

 

Avec :

Au Garrick theatre

Du 4 mars au 10 mai 2023

 

Des débardeurs trop souvent portés, l’American culture, des vieilles voitures, une pompe à essence vintage, on se croirait dans un bon vieux western.

 

On est immédiatement mis dans l’ambiance. Les flipettes, restez dehors, ça déménage !

 

Cette production est réellement insensée. Vous ne pouvez pas imaginer la charge émotionnelle que vous allez recevoir sans l’avoir vécue. Vous allez prendre des balles dans le cœur !

On doit avouer qu’on avait du mal à imaginer Jordan Luke GAGE dans le rôle d’un bad boy. Il nous met une claque en nous montrant que le rôle lui va parfaitement. Il relève le défi de la difficulté d’interprétation pour un titre tel que le poignant Raise a little hell. Il ne joue pas Clyde, il est Clyde jusque dans la mâchoire. On notera d’ailleurs que l’interprétation est brillante tant sur le jeu que sur le chant non seulement pour le casting des rôles principaux que pour les doublures. Parlons aussi de la justesse troublante des enfants !

 

Si on connait les titres grâce à l’album « Original Broadway cast recording », on découvre un livret bien écrit loin de toutes facilités. Les moments fun (cette Natalie McQUEEN qui joue Blanche ! Wouah !) alternent avec les moments plus sombres en total équilibre.

Le mix parfait entre Chicago et Bat out the Hell. Ce show déchire tout !

Musicalement, on nous offre de la Country, du blues aux inspirations jazzy… Frances MAYLI McCANN nous propose un How ‘bout a dance dans envolée vocale sublime ! Elle vous touchera profondément.

Texte et livret ne manqueront pas de vous tirer les larmes bien des fois. You Love who you love, Dying ain’t bad vous clouent à votre siège. Idem pour Born in America qui ne manque pas de dénoncer la libre circulation des armes aux Etats Unis.

 

L’absence d’une troupe de danseurs ne nuit pas au show. C’est même le contraire, elle permet de rester focus sur la qualité d’écriture et de la mise en scène. Le public ne s’y trompe pas et acclame copieusement chaque performance.

 

Thanks to Bonnie and Clyde !

Devenons à notre tour des hors-la-loi en n’attribuant non pas cinq mais six étoiles. La dernière a été volé au sheriff.

 

 

Synospis

Deux enfants issus de nulle part sont devenus les plus grands héros populaires de toute l’Amérique. Ils avaient soif d’aventure – et de l’un de l’autre. Ils s’appelaient Bonnie et Clyde.

Frances MAYLI McCANN et Jordan Luke GAGE sont les stars de la première dans le West End de la comédie musicale culte Bonnie and Clyde. Sur une musique de Frank WILDHORN (Jekyll & Hyde), nominé aux Tony®, des paroles de Don BLACK (Sunset Boulevard), lauréat des Tony® et Oscar®, un livret d’Ivan MENCHELL, nominé aux Emmy® Awards, et une mise en scène de Nick WINSTON.

Célébrant les 10 ans de sa première à Broadway, cette toute nouvelle production de la comédie musicale culte fait suite à deux concerts à guichets fermés au Theatre Royal Drury Lane en janvier de cette année et à cette première très attendue dans le West End, qui a ouvert au Arts Theatre le 9 avril 2022.

Sans peur et sans scrupule, Bonnie & Clyde est une histoire électrisante d’amour, d’aventure et de crime qui a capté l’attention de toute une nation.

 

Credit Photo : Richard Davenport

 

 

SITE OFFICIEL

BILLETTERIE

Aurélien.

Comments

Reply

Leave a comment.