Assume, Bordel ! (Critique)

Assume, Bordel !

de Pierre PALMADE

Avec Benjamin GAUTHIER et Pierre PALMADE

Jusqu’au 11 septembre 2020 (Attention succès – déjà complet sur certaines dates)

Au Théâtre du Marais

 

Dans une pièce à priori légère, nous suivons les disputes d’un couple d’hommes. Si deux caractères semblent être facilement identifiables : celui qui cède tout et l’imbuvable nombriliste, tout n’est pas aussi simple.

La construction de l’écriture n’est pas sans rappeler celle de « Ils s’aiment » (que Pierre PALMADE avait coécrit avec Muriel ROBIN) sous forme de scénettes. Pas de grosses vannes mais un verbe haut et efficace sur une mise en scène qui va à l’essentiel. On fait aussi le lien avec le format télévisuel de la série Scènes de ménages. Les répliques sont nettes et directes. Les rebondissements sont dans les réponses et non dans l’intrigue. Enfin,, les attitudes des comédiens font le reste. Sur ce point, Benjamin GAUTHIER n’a d’ailleurs rien à envier à son acolyte.

Au-delà de cette écriture de ses débuts, il y a une différence notable. C’est que Pierre PALMADE a mûri. On le ressent dans le style qui se veut plus profond que ce que la surface ne le laisse paraître. La comédie Assume, bordel ! sonne ainsi comme une confession. Un pardon sur certains positionnements qu’avaient pu prendre l’auteur par le passé. On sens qu’on est loin du rôle de composition. Un point qui donne de la crédibilté au fait de vouloir jouer dans sa propre pièce et qui rend certainement encore plus difficile l’énoncé de certaines répliques. Il y a des phrases qu’on n’oserait prononcer que dans l’intimité de l’oreiller sous peine d’être jugé par le grand public. Il n’y a derrière une certaine forme de transgression aucune provocation mais bien une mise à nu sur un mal-être qui fût trop longtemps enfoui.

Un humour qui cache des problèmes sociétaux sur l’acceptation de soi, la peur du rejet, du regard des autres et de l’autre, la sensation de ne pas être dans la norme. Autant de thèmes abordés sans prise de tête, sans nous retourner la tête mais juste par le rire. Quoi de plus profitable ?!

Une nouvelle comédie qui a des choses à rire !

 

L’histoire

Pierre et Benjamin s’aiment d’un amour fou. Ils sont en couple depuis 3 ans !

Mais tout devient prétexte à engueulades et ils ne se parlent plus qu’en se disputant. C’est l’amour vache !
Le fond du problème ? …. Pierre n’assume pas vraiment d’être en couple avec un homme et disons-le, il n’assume pas son homosexualité tout court.

Benjamin, militant convaincu pour la cause gay n’en peux plus de devoir se cacher… les menaces et les ultimatums arrivent… Benjamin n’a qu’une envie : crier à Pierre : « Assume, bordel ! »

 

SITE OFFICIEL

BILLETTERIE

 

Aurélien.

Reply

Leave a comment.