Water for elephants a new musical (Critique)


Water for Elephants

(English review: Click here)

D’après le roman de : Sara GRUEN

Mise en scène : Jessica STONE assistée de Ryan EMMONS

Livret : Rick ELICE

Paroles et musiques : PigPen Theatre Co.

Co-chorégraphie  : Shana CARROLL et Jesse ROBB assistées de Paige PARKHILL

Création des numéros de cirque : Shana CARROLL

Lumières : Bradley KING

Avec :

 


A l’Imperial Theatre

Jusqu’au 8 septembre 2024

« Mesdames et Messieurs, enfants de tous âges, Bienvenue à la plus extravagante extravagance que l’œil humain n’ait jamais vu ! Bienvenue aux numéros les plus spectaculaires sur Terre des frères Benzini ! » C’est cette pétaradante présentation d’Alphonse qui pourrait s’appliquer au nouveau musical de Broadway Water for elephants.

L’ambiance, le choix des couleurs, des accessoires, des matières, tout est réuni pour une récréation d’anthologie. Ainsi, l’odeur des cacahuètes grillées, de la pomme d’amour ou encore de la barbe à papa viendront se rappeler à votre bon souvenir.

On craignait que certains éléments incontournables du livre soient difficiles à retranscrire sur la scène d’un théâtre. On s’est trompé : du train parcourant les Etats-Unis au montage du grand chapiteau, tout est amené avec ingéniosité. La scénographie est aboutie. La venue tant attendue des animaux du cirque n’est pas mise de côté non plus. Et si les visuels officiels ne les montrent pas, c’est, sans aucun doute, pour maintenir l’effet magique que donne leur apparition. Plus que des marionnettes, la ménagerie fait corps avec les acrobates en une osmose astucieuse et esthétique inespérée. On a un gros coup de cœur, non pas pour la star du musical, l’éléphante Rosie, qui n’est pas cependant pas moins impressionnante, mais pour celui à qui elle succède, le cheval Silver Star magnifiquement incarné par Antoine BOISSEREAU. Pas étonnant que Marlène et Silver Star aient été les premières stars du cirque Benzini quand on est face à la virtuosité, à la poésie céleste de chacune des apparitions de l’animal. Silver Star atteint le firmament et nous touche au cœur.

Mais l’utilisation des numéros de cirque ne s’arrête pas aux moments qui racontent les performances dans le livret. Tout mouvement est prétexte à s’adonner à une jonglerie, un saut, une pitrerie ou un envol. Preuve en est avec le planté des piquets à la masse du chapiteau visuellement réussi.

On n’en attendait pas moins de la célèbre compagnie de cirque Les 7 doigts dont on a déjà pu apprécier plus qu’à notre tour les prestations à travers d’autres spectacles à travers le monde.

Quant à Rosie, son entrée en scène se fait attendre. Elle joue le suspense en tardant à apparaitre complètement. Attribut par attribut, là encore magnifiquement rendu par la troupe, son apparition complète provoque les acclamations du public.

Voici comment Water for Elephants rend hommage au livre : en intégrant le public dans son propre rôle sans briser vraiment le quatrième mûr. Brillant !

Restent que certains aspects du livre sont un peu survolés et des personnages scindés en un comme c’est le cas pour August et Oncle Al. Difficile, toutefois, de condenser autant de détails en 2h30 de show.

Les deux autres stars du show restent Grant GUSTIN et Isabelle McCALLA. L’entrée en scène du premier est lunaire, sur son échelle où, la grâce et le spectaculaire sont encore une fois de mise en un instant suspendu. La voix qu’on lui connaissait dans le rôle de Sebastian, le personnage qu’il incarnait dans la série TV Glee est encore plus démente dans Water for Elephants. Quant à Isabelle McCALLA, outre sa voix qui nous transperce, elle nous ravit, juchée sur un trapèze. En effet, ici, le partage entre les spécialités artistiques des uns et des autres est notable. Tous sont chanteurs, danseurs, comédiens et circassiens. Water for elephants n’est pas qu’un spectacle musical ! Water for Elephants n’est pas qu’un spectacle de cirque. Il est la communion des deux.

La bande originale ne manque pas de rythme qui donnent lieu à des chorégraphies rythmées alternant les spécialités de cirque contemporain telles que Mât chinois, roue Cyr, tissu aérien et plus encore. On est sur une tendance country-jazz unique en son genre.  Un choix de mixage musical en adéquation avec le contexte historique.

La lumière ultra réfléchie vient lécher les artistes. Les numéros d’ensemble se succèdent et ne se ressemblent pas. Ils sont, on le répète, en alchimie entre acrobatie et danse dans une panoplie de mouvements entrainants.

Espérons que le train traverse l’Atlantique pour que les européens puissent profiter également de ce spectacle. En attendant, le public pourra se réjouir d’un album en cours d’enregistrement (à venir sur le site (www.ghostlightrecords.com)

Water for Elephants vous mettra la tête dans les étoiles !

L’histoire

Le roman à succès acclamé par la critique, WATER FOR ELEPHANTS, prend vie à Broadway dans une nouvelle comédie musicale unique.

Après avoir perdu ce qui comptait le plus, un jeune homme saute dans un train en marche sans savoir où la route le mènera et trouve un nouveau foyer avec l’équipe remarquable d’un cirque itinérant, une vie – et un amour – qui dépassent ses rêves les plus fous. Vue à travers les yeux de son aîné, son aventure devient un rappel poignant que si l’on choisit le voyage, la vie peut recommencer à tout âge.

Mise en scène par Jessica Stone (Kimberly Akimbo), nominée pour un Tony Award®️, avec un livre de Rick Elice (Jersey Boys, Peter and the Starcatcher), trois fois nominé pour un Tony, adapté du roman de Sara Gruen, et une musique envoûtante de la célèbre PigPen Theatre Co. WATER FOR ELEPHANTS réunit une mise en scène innovante et le meilleur des talents de Broadway dans une nouvelle comédie musicale authentique et profondément émouvante qui nous invite tous à nous abandonner à l’inconnu.

 

 

SITE OFFICIEL

BILLETTERIE

Aurélien.

Reply

Leave a comment.