L’emmerdante (Critique)

L’Emmerdante

De Meaghan DENDRAEL et Jean-Christophe BARC

Mise en scène par Jean-Christophe BARC

Avec Meaghan DENDRAEL et Jean-Christophe BARC

 

Jusqu’au 10 avril 2018

A L’Essaïon

Au vu du titre, je n’étais pas particulièrement motivé pour aller voir L’Emmerdante, certainement peur de m’emmerder ou de tomber sur une pièce qui fait dans la grossièreté facile… Et j’aurai manqué une belle prestation donnée par deux auteurs-comédiens qui se répondent avec intelligence (et une grandeur d’âme enfoui au fond d’eux) rendant des sujets parfois tabous en une occasion de rire de bon cœur ! On se trouve face à une Matilde espiègle et malicieuse confronté à un Louis qu’on pourrait qualifier de beauf dans un premier temps. Mais l’action dévoile peu à peu la sensibilité de chacun dans un duel qui devient un partage sur fond de Brassens ou de Brel. Chacun répondant à la provocation de l’autre du tac au tac s’échangeant répliques et calembours comme deux tennismen s’échangeraient des balles sur un match pour notre plus grande satisfaction.
La pièce est en plus jouée dans une charmante cave voûtée de Paris.

Les répliques qui fusent font de l’Emmerdante une pièce jubilatoire et ça permet de relativiser sur bien des actualités !

L’histoire

«Ceux qui ne pensent pas comme nous sont des cons» écrivait Brassens. Telle est la devise de Mathilde, une jeune militante de caractère, interpellée pour la 6ème fois pour dégradations lors de manifs. Et c’est la sixième fois que Louis la place en garde à vue pour un interrogatoire hors normes.

 

 

SITE OFFICIEL

BILLETTERIE

 

Aurélien.

Reply

Leave a comment.