Les Fourberies de Scapin (Critique)

Les Fourberies de Scapin

De Molière

Mise en scène : Tigran MEKHITARIAN

Musique : Sébastien GORSKI

Scénographie et lumières : Tigran MEKHITARIAN

Avec Isabelle ANDRZEJEWSKITigran MEKHITARIAN ou Axel GIUDICELLI ou Damien SOBIERAFF, Sébastien GORSKI ou Tigran MEKHITARIAN, Charlotte LEVY ou Pauline HURIET, Tigran MEKHITARIAN ou Théo ASKOLOVITCH, Louka MELIAVA, Théo NAVARRO-MUSSY, Etienne PALINIEWICZ, Blanche SOTTOU et Samuel YAGOUBI

Jusqu’au 14 avril 2019

Au Théâtre 13

Dérouté au début par cette pièce de Molière détournée pour la rendre plus actuelle et dans une cité, vous finirez en moins de cinq minutes par être séduit ! Le texte est chorégraphié, rapé avec une audace certaine. Le public, à en juger par la génération et le style vestimentaire ne doit pas être habitué au genre mais se laisser embarquer. Personne ne boude son plaisir. On a vu des générales où le public quittait la salle pour moins que ça ! Preuve que c’est habilement amené. Et tout autant habilement interprêté. Un Scapin en jogging-basket prend possession de la scène et joue de son bagoue, de sa vibe. Il prend le mic en jouant de son pouvoir d’attraction avec peps. Les comédiens nous baladent, nous font entrer dans le jeu dans une mise en scène réjouissante et dynamique. Toujours dans l’ère du temps ! C’est prodigieux d’atteindre ce niveau en détruisant les codes du théâtre classique, en étant inventif (ou même interactif à certains moment) à ce point (…et de s’éloigner ainsi du poussif et fadasse « Misanthrope » joué en même temps au Théâtre Libre et dont certains se sentent obligé de dire qu’il est tonitruant parce joué par Lambert Wilson.)
Le texte est même enrichi d’un vocabulaire emprunt à certaines banlieues sans qu’on ne s’en formalise. C’est que placer « Je m’en bats les couilles » dans un Molière, il fallait oser mais ça passe crème !

Voici donc le Scapin le plus frais qu’on ait jamais vu. Si vous n’aimez pas Molière, vous aimerez quand même ce Scapin ! Si vous n’aimez pas le rap, vous aimerez quand même ce Scapin ! Si vous n’aimez pas la comédie musicale, vous aimerez quand ce Scapin ! …

L’histoire

Un jeune voyou habitué à vivre avec sa solitude mettra sa liberté et son intégrité physique en jeu pour l’amour de l’humanité. Rendre service à une jeunesse appartenant à une classe sociale au-dessus de la sienne dans l’espoir d’y accéder. Sera-t-il remercié ou abandonné ?

Cette adaptation, à la fois innocente et insolente, a pour ambition d’être plus représentative et plus proche de la jeunesse d’aujourd’hui.

Si le texte original a été conservé, des liens nouveaux entre certains personnages ont été tissés : amours assumées ou inavouées, liens de parenté, trahisons et passés douloureux viennent renforcer l’intrigue initiale de Molière. Des créations musicales et instrumentales originales, agrémentées de transitions improvisées où le langage est totalement contemporain, quelques notes urbaines avec un peu de rap et un squat en guise de décor inscrivent définitivement ce Scapin dans la France d’aujourd’hui.

Mais c’est principalement dans le jeu des acteurs, dans l’humour, dans les directions données aux répliques et finalement bien dans l’écriture même que la compagnie a exploré la modernité de Molière.

 

SITE OFFICIEL

BILLETTERIE

TRAILER

Aurélien.

Reply

Leave a comment.