Duels à Davidéjonatown (Critique)

Duels à Davidéjonatown

d’Artus et Romain CHEVALIER

Avec Artus, Cartman, Sébastien CHARTIER, Célia DIANE et Julien SCHMIDT

Mise en scène : Artus 

Assistante Mise en scène : Mélanie SEGURA

Décor : Sébastien CACHON

Costumes : Agnès SENECHAUD

Lumières : Romain CHEVALIER

 

Jusqu’au 6 janvier 2018

Au Palais des Glaces

Quand on ne sait pas trop à quoi s’attendre… Ou plutôt quand on a peur de savoir à quoi s’attendre parce que c’est exactement ce qu’il se passe. On ne peut s’empêcher de se persuader que ça va être grossier, un festival du « n’importe quoi », que les vannes seront au ras des pâquerettes ou même en dessous de la ceinture. Et c’est tout ça, mais c’est tellement bien amené, tellement bien enchaîné que c’est excellent. Pourquoi ? Parce qu’il y a le juste dosage entre l’absurde, la déconne… Parce que tout est assumé sans que ça devienne lourd comme peuvent l’être certains comédiens de stand up dont l’excès d’obscénité et de vulgarité sont la marque de fabrique. C’est du rire garanti à la sauce La Cité de la Peur de Les Nuls. En tous cas, le même esprit. Et puis, clairement, les comédiens prennent aussi du plaisir entre eux si bien qu’on a du mal à détecter ce qui est écrit et ce qui est improvisé. Tout le monde en prend pour son grade et c’est kiffant !!! Et en plus, il a un décor complètement « dinguement » riche et beau.

L’histoire

Les habitants de Davidéjonatown, un patelin perdu du Far-West, choisissent leur nouveau shérif en opposant les candidats dans des duels à mort. Billy, modeste éleveur de cochons, apprend qu’il a été inscrit à son insu à la mortelle compétition…

Pour sa première comédie co-écrite avec Romain Chevalier, Artus libère son humour toujours plus piquant et décalé, avec l’aide de complices aussi fêlés que Cartman et Sébastien Chartier, en multipliant les personnages les plus loufoques dans un western explosif qui repousse les limites du théâtre et de la bienséance.

 

SITE OFFICIEL

BILLETTERIE

 

Aurélien

 

Reply

Leave a comment.