Les Divalala C’est Lalamour ! (Critique)

C’est Lalamour !

de : Les Divalala

Mise en scène : Freddy VIAU

Direction musicale : Raphaël CALLANDREAU

Chorégraphie : Eva TESIOROWSKI

Lumières : James GROGUELIN et Eric SCHOENZETTER

Son : Olivier COQUELIN

Costumes : Black Baroque By Marie-Caroline BEHUE

Perruques : A&R Atelier de Perruques

Avec : Angélique FRIDBLATT, Gabrielle LAURENS et Marion LÉPINE

 

Au Palais des Glaces

Jusqu’au 28 mars 2022

Telles des déesses dans leur costumes, Les Divalala s’emparent de la scène et de leur public dans une gouaille hypnotique. Enrubanées d’une folie sophitisquée, elles enchaînent les tubes d’hier et d’aujourd’hui. De l’humour presqu’intégralement en chansons. On se réjouira de quelques perles comme la version 2.0 du titre Les nuits d’une demoiselle de Colette RENARD (aussi délectable que la version d’Alexandre FAITROUNI dans Love Circus). Un mash-up Les moulins de mon coeur/Ouragan ? Une formalité ! un autre Demis ROUSSOS/Hébert LEONARD ? Même pas peur pour le trio ! La tirade du nez de ROSTAND version variétés ? Exaucé ! Les Divalala manient les mots comme elles manient la chanson.
La lumière peut sembler « cheap » à première vue. On est trompé, elle devient rapidement ultra bien utilisée. Qui aurait dit que quelques réglettes de LED pouvaient si bien habiller une scène ?!
Pour ce troisième spectacle, on aurait pu penser « C’est bon, on a compris ! Déjà vu »… Mais Les Divalala n’en finissent pas de nous ravir dans ce retour où elles persistent et signent d’une plume légère un show euphorisant de leurs voix polymorphes.

L’histoire

Mon premier c’est désir, Mon deuxième du plaisir, Mon troisième c’est souffrir… Et mon tout fait des souvenirs ! »

Avec peps, humour et originalité, Les Divalala puisent à la source intarissable de la chanson d’amour et marquent une nouvelle fois de leur griffe inimitable les tubes d’Elsa, Alain Chamfort, Claude Nougaro, Soprano, Denis Roussos, Cora Vaucaire, Hervé Vilard, Alain Bashung…

Avec elles, le kitsch accède à la distinction, les airs cultes sont métamorphosés et les mélodies plus confidentielles scintillent dans un écrin vocal sur mesure. Le charme opère au cœur de ce spectacle musical kaléidoscopique qui démultiplie la thématique de l’amour à l’infini.

Constamment sur le fil de l’humour et de l’émotion, tour à tour confiantes, légères, intriguées, fougueuses, connectées, possessives, éplorées, enflammées mais toujours le cœur battant, Les Divalala officialisent avec C’est Lalamour ! leur amour fou pour la chanson.

 

 

BILLETTERIE 

SITE OFFICIEL

 

Aurélien.

Reply

Leave a comment.