Cabaret (Critique)

Cabaret

(English Review : Click here)

Paroles : Fred EBB

Musique : John KANDER

Livret : Joe MASTEROFF

Mise en scène : Rebecca FRECKNALL

Chorégraphie : Julia CHENG

Supervision musicale et direction musicale : Jennifer WHYTE

Décor et costumes : Tom SCUTT

Lumières : Isabella BYRD

Création sonore : Nick LIDSTER

Combats : Jonathan HOLBY

 Coach linguistique : Michaela KENNEN

Coachs vocaux : Claire UNDERWOOD et Mark MEYLAN

Assistanat à la mise en scène et mis en scène du pré-show: Jordan FEIN

Musique/directeur musical du pré-show : Angus MACRAE

Directeur de casting : Stuart BURT CDG

 

Avec :

Omar BAROUD, Stewart CLARKE, Anna-Jane CASEY, Fra FEE, Sally FRITH, Matthew GENT, Amy LENNOX, Elliot LEVEY, Theo MADDIX, Vivien PARRY, Daniel PERRY, André REFIG, Christopher TENDAI, Bethany TERRY, Lilie-Pearl WILDMAN et Sophie Maria WOJNA

Au swing et au pré-show :

Josh ANDREWS, Gabriela BENEDETTI, Emily BENJAMIN, Rachel BENSON, Laura BRAID, Hollie CASSAR, Julian CAPOLEI, Celine FORTENBACHER-POPLAWSKA, Samantha HO, Emma Louise JONES, Andrew LINNIE, Ela LISONDRA, Chris O’MARA et Sally SWANSON

 

En raison de l’intimité de cette production, tous les clients du Kit Kat CLUB âgés de plus de 18 ans devront fournir la preuve d’un test à flux latéral ou PCR négatif de moins de 48h, y compris les personnes ayant un shéma vaccinal complet.


au Playhouse theatre jusqu’au 1er octobre 2022

 

Ce qui se passe au Kit Kat Club reste au Kit Kat Club. On va donc tenter de vous en révéler le moins possible.

D’abord, lorsque vous arriverez, il vous faudra trouver la porte dérobée pour entrer au Kit Kat Club. Juste avant d’entrer, vous prêterez serment de ne rien révéler et devrez accepter de voir vos objectifs de smartphone masqués par un autocollant de la maison (notez que cela vous fera un premier bon souvenir que vous pourrez garder ensuite à l’arrière de votre téléphone)

A partir de ce moment, votre expérience au Kit kat Club pourra commencer. Dans un lieu unique dont on sent qu’il a du vécu, à mi-chemin entre speakeasy et backroom d’inspiration victorienne, vous évoluerez au gré des couloirs et antichambres pour vous arrêtez sur la fille, le garçon, l’androgyne qui vous attirera le plus. Pensez donc à arriver plus tôt pour profiter pleinement de ce pré-show et rendre l’expérience cabaret encore plus extraordinaire. On n’en dira pas plus. Ce qui se passe au Kit Kat Club reste au Kit Kat Club.

Place au show, les cabarets girls et les cabarets boys entrent en scène sous la baguette d’un Emcee qui éclipse tous les précédents. Sally Bowles entre dans la lumière, à la fois provoquante et fragile comme une poupée de porcelaine. L’atmosphère est unique. Oubliez tous les codes du musical, ici on n’en veut pas. Pas de Bob Fosse, pas de claquettes. Un univers tout entier s’offre pourtant à vous. Intimiste, indescriptible. L’utilisation de couleurs pastel, de matériaux patinés semblent vouloir nous rappeler un passé lui aussi terni par certains évènements.  On n’en dira pas plus. Ce qui se passe au Kit Kat Club reste au Kit Kat Club.

Etrangement, honteusement, on sera ému par Tomorrow belongs to me. C’est bien là que cette version de Cabaret va chercher la provocation. L’indécence n’est pas dans le sexe mais dans la noirceur de l’âme. Maybe this time est brillant. Dans le titre Cabaret, on est bousculé. D’abord contrarié par cette version qui ne ressemble à aucune dans la façon de la chanter. Un déclic ! C’est du grand art, cette façon de l’interpréter est renversante. On n’en dira pas plus. Ce qui se passe au Kit Kat Club reste au Kit Kat Club.

L’interprétation du Emcee est, elle aussi, incroyable ! Il nous évoque tellement de personnages malsains, subversifs sous son aspect touchant. Encore de la provocation ! Comme un schizophrène qui se donne en spectacle. On sera épaté de toutes les facettes de ce diamant noir. Il ne sera pas le même dans une seule de ces performances. On n’en dira pas plus. Ce qui se passe au Kit Kat Club reste au Kit Kat Club.

Musicalement, beaucoup de mesure sont étirées. Et comme souvent, étirée veut dire aussi davantage de plaisir : 2h45 de show (hors pré-show) C’est fun, débridée, malicieusement malaisant ! Vous serez irrésistiblement entraîné vers les sept péchés capitaux. Jamais rassasié d’un plaisir qui ne franchit jamais totalement la limite l’obscène. Laissez vous aller, ce qui reste au Kit Kat Club reste au Kit Kat Club ! Vous reviendrez pour apprécier le spectacle sous différents angles : A table ou en hauteur, chaque position offrira un plaisir différent.

On n’en dira pas plus. Ce qui se passe au Kit Kat Club reste au Kit Kat Club. Et on n’en a déjà trop dit… Et ce n’est pas nous qui sommes racoleur !

Laissez vous attirer par votre côté sombre. Vous en redemanderez ! Cabaret is a storm in the wind !!!

 

L’histoire

Ici, la vie est magnifique !

A une époque où le monde change pour toujours, il existe un endroit où chacun peut se sentir libre…

Bienvenue au Kit Kat Club dans une nouvelle production intime et électrisante de Cabaret. C’est Berlin. Relax. Détends-toi. Reste toi-même.

L’une des comédies musicales les plus réussies de tous les temps -avec les titres Wilkommen, Don’t tell mama, Mein Herr, Maybe this time et la chanson Cabaret- revient avec le célèbre Kit Kat Club de Berlin qui prend vie au sein du Playhouse Theatre de Londres transformé pour l’occasion.

 


Crédit Photo : Marc Brenner

 

 

SITE OFFICIEL

BILLETTERIE

 

 

Aurélien.

Reply

Leave a comment.